14 mars 2010

Le commerce équitable...pourquoi?

Le monde connaît aujourd’hui une crise alimentaire majeure, basée sur un paradoxe frappant : sur 850 millions de personnes souffrant de la faim, 80 % sont des paysans. Plusieurs facteurs combinés contribuent à la continuité d’une telle crise :DSC03172

 

Diminution de l’offre, avec la réduction des surfaces cultivables, liée à la désertification des terres et à la hausse de la demande en agro-carburants, qui pousse à la reconversion des cultures agricoles alimentaires en cultures agricoles pour l’énergie, plus rentables. Augmentation de la demande, avec 3 milliards d’individus de plus dans le monde  d’ici 2050.

 

De ces premiers facteurs, découle la hausse du prix des matières premières agricoles, constatée sur ces 3 dernières années. Cette hausse devrait à priori bénéficier aux producteurs du Sud comme du Nord, en leur permettant de vendre leur production à prix élevé. Mais la réalité est toute autre. En effet, cette hausse des prix ne bénéficie qu’à l’agriculture industrielle à hauts rendements car ses acteurs possèdent un pouvoir de négociation suffisant pour vendre en étant rentable. Alors que certaines matières premières agricoles se vendent à prix d’or sur le marché mondial, les petits producteurs ne perçoivent pas suffisamment de revenus pour nourrir leur famille, faute de pouvoir vendre leur production à un prix décent. L’impact de la hausse du prix des matières premières est ressenti aussi bien au Nord qu’au Sud, mais les conséquences d’une telle situation sont bien inégales : au Nord, les consommateurs constatent une hausse du prix des produits alimentaires qui se traduit par une baisse du pouvoir d’achat, au Sud, l’accès aux denrées alimentaires de première nécessité devient de plus en plus difficile et le nombre de personnes touchées par la faim toujours plus élevé.[1]

Durant des décennies, les seuls moyens mis en œuvre pour lutter contre la faim dans le monde consistaient en des aides internationales et alimentaires. Celles-ci sont bénéfiques à court terme, mais n’interviennent que dans des situations dites « d’urgence » et ne constituent pas des solutions viables à long terme pour les pays concernés. Les pays bénéficiaires de ces aides en deviennent dépendants et l’on se retrouve alors dans des situations où il est plus facile pour eux d’importer leurs denrées alimentaires avec l’appui des aides, que de mettre en place des productions.

C’est dans un tel contexte économique et social que sont apparues les premières initiatives du commerce équitable. Celui-ci se définit de la manière suivante : « Le Commerce Equitable est un partenariat commercial, fondé sur le dialogue, la transparence et le respect, dont l’objectif est de parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial. »

Alors que la hausse des prix s’étend aux produits non alimentaires et touche de plus en plus de populations, apparaît nécessaire d’étudier l’alternative que constitue le commerce équitable face au modèle traditionnel dont les limites et le manque de flexibilité se font de plus en plus sentir.

Posté par Laurethique à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le commerce équitable...pourquoi?

Nouveau commentaire